Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > International > Bolivie, Iran : les leçons amères de l’histoire

Bolivie, Iran : les leçons amères de l’histoire

samedi 30 novembre 2019 par Francis Arzalier (ANC)

Bolivie et Iran sont situés sur deux continents différents, et n’ont en commun que la richesse des ressources de leur sous-sol, le premier en minerais, le second en pétrole. Ce qui évidemment suscite bien des convoitises parmi les grandes entreprises multinationales, et les gouvernements occidentaux à leur service, à commencer par celui des États Unis d’Amérique, la plus grande puissance militaire au monde. Les régimes politiques de ces deux pays sont très différents depuis longtemps.

Le Président Morales et son parti le MAS (Mouvement Pour le Socialisme) ont été élus par les plus pauvres et la majorité indienne, contre la bourgeoisie urbaine d’ascendance coloniale. En quelques années, ce pouvoir démocratique a réussi, grâce aux nationalisations de sociétés minières étrangères, et à la redistribution de leurs profits, à diminuer considérablement la pauvreté des ouvriers et paysans boliviens, malgré les hurlements des USA et de leurs alliés, y compris la Droite locale.

En Iran, le gouvernement élu, est très influencé par la bourgeoisie nationale (" le Bazar") et par l’intégrisme islamiste, et s’est débarrassé par la force des oppositions de gauche, notamment syndicalistes et communistes.

Très différents, donc, mais ces deux pays ont en commun leur choix d’indépendance nationale, ils ont tous deux chassé de leur territoire les sociétés étrangères qui y tiraient autrefois de fabuleux bénéfices de l’exploitation du pétrole et des minerais. Ce qui a amené les Impérialismes Occidentaux, USA, OTAN et Israël au Moyen-Orient, USA et ses alliés Latinos en Amérique (Colombie, etc…) à mettre en œuvre la stratégie de subversion, toujours la même depuis 30 ans, qui leur a déjà réussi en Irak, en Lybie, et qu’ils ne désespèrent pas de voir aboutir, à Cuba, en Syrie et au Venezuela.

Cette stratégie des Impérialistes est en trois étapes successives :

1/ asphyxie économique du pays sous les prétextes les plus divers (blocus contre Cuba depuis 60 ans, "sanctions" contre l’Iran lui interdisant d’exporter son pétrole, organisée du prix des matières premiers exportées par les pays producteurs au détriment de la Bolivie, après bien d’autres.

2/ l’objectif étant de provoquer des pénuries de produits importés, des mécontentements sociaux, et si possible des soulèvements armés que l’on pourra, de l’extérieur, financer et armer comme on l’a fait en Lybie, en Syrie et en Ukraine…

Le mécanisme d’ingérence impérialiste est toujours le même, il a réussi en Bolivie a obliger le Président Morales à quitter le pouvoir et s’expatrier, sous la pression de l’armée et de la police (et pas seulement de leurs chefs !), au profit de la Droite bourgeoise pro-Étatsunienne. Un coup d’état relativement facile car le Gouvernement Socialiste ne contrôlait ni les forces armées, ni les médias qui formatent l’opinion. L’Histoire pardonne rarement leur naïveté aux révolutionnaires…

Il faudra de longues luttes, et bien des victimes, pour réinstaller en Bolivie la Démocratie et le Socialisme. Défaite temporaire certes, mais lourdes conséquences.

En Iran, les pénuries dramatiques causées par les "sanctions" ont réussi aussi à provoquer des manifestations, et un début de soulèvement contre le gouvernement en novembre. Mais celui-ci, qui maîtrise les groupes armés et les médias du pays, l’a écrasé sans ménagement : " Dans le sang", a clamé la presse française, la même qui n’a pas un mot de compassion pour les emprisonnés et les morts après le coup d’état bolivien.

N’en déplaise au quotidien l’Humanité qui a éprouvé le besoin d’embrayer sur la " brutalité" de l’État national iranien, l’angélisme naïf est toujours le vaincu de l’Histoire.

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?