Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > Billets d’humeur > Démagogie à la française

Démagogie à la française

lundi 8 février 2021 par Francis Arzalier (ANC)

Les qualificatifs pour juger des "Élites" de malfaisants qui gouvernent la France actuelle se bousculent dans les conversations et les entretiens téléphoniques : incapables, irrationnels, beaux-parleurs sûrs d’eux-mêmes, fieffés menteurs, j’en passe et des meilleurs. Ils ne les méritent pas tous, mais l’exaspération est grande, même elle est encore contenue par la peur, et finira par exploser, on ne sait trop sous quelle forme.

Il est vrai que ces gens en rajoutent, dans leurs discours amplifiés jusqu’au délire par les légions "d’experts "encombrant les médias, porte-voix de l’État bourgeois.

Durant des mois, ils nous ont seriné à quel point les Français, ces ignares anti-scientifiques, rechignaient majoritairement à utiliser le vaccin, alors que nos sages dirigeants "européens" avaient au prix de gros efforts obtenu des maîtres de la Pharmacie d’outre-Atlantique les moyens vaccinaux de tuer le Covid.

Dans cette atmosphère angoissée délibérément (la peur tue le mouvement social), un fait est apparu dès l’annonce claironnée des premières piqûres : les centres de vaccination, équipés à grands frais en locaux, personnel qualifié, matériel médical, par les hôpitaux publics et les Communes, étaient bien là, dans toutes les régions, rurales, urbaines et péri-urbaines, et avaient démarré dès le premier jour à inscrire les personnes âgées qui affluaient partout. Mais, depuis lors, je peux en témoigner par ma famille éparpillée, à Paris, à Nice, à Ales, à Lille, à Mende, à Nanterre, les candidats au vaccin de plus de 75 ans, y compris les cardiaques ou cancéreux, risquant leur vie à tout nouveau virus, se voient tous opposer une même réponse :

Pas de nouveau rendez-vous vaccinal tant que nous n’aurons pas de nouvelles doses de vaccins !

Ayant le douteux privilège d’être de ces "privilégiés" âgés qui doivent être immunisés en premier, j’ai contacté depuis 10 jours 6 fois le centre de vaccination local, pour bénéficier chaque fois de la même fin de non-recevoir.

Et nous avons reçu successivement une lettre du Maire, indiquant gentiment l’ouverture du « vaccinodrome », et, cerise sur le gâteau, il y a deux jours, une missive nationale, du Ministère dit de la Santé, nous intimant les ordres de l’État républicain :
"Accomplissez votre devoir, faites-vous vacciner pour ne pas contaminer vos voisins !"

Le même jour, une cohorte de Ministres, à commencer par le Premier dit "le Baron des Territoires", est venue aux petits écrans confirmer à quel point était vraie la parole du Chef :
"Nous serons tous vaccinés d’ici l’été !".

Comment doit-on qualifier ces contre-vérités méprisantes : incompétence ? Incapacité ? goût du mensonge ?

Seuls les plus ingénus parmi nous les croient encore, alors que se multiplient depuis un an les oukases contradictoires à huit jours d’intervalle, le couvre-feu qui crée la cohue des clients dans les supermarchés en prétendant la supprimer, des livraisons de vaccins au compte-gouttes quand on en annonce des millions, etc…

L’origine de tout cela finalement simple :

Depuis un an, face à l’épidémie, les hommes et femmes de pouvoir en France ont une seule motivation, entretenir leur popularité, pour réussir les prochaines échéances électorales, régionales, et surtout Présidentielles. Toute annonce permettant de grignoter un point dans les sondages, qu’elle soit judicieuse ou biscornue sur le plan sanitaire, est bonne à faire, et trouvera son quota de gogos.
On ne dit pas ce que l’on croit, mais ce qui répondra aux vœux de son électorat.

En langue française, on nomme cette pratique la démagogie [1], et nos dirigeants sont plus démagogues qu’Hommes d’État.

Exactement comme Trump, ce démagogue US toujours prêt à flatter les plus bas instincts, que nos "élites" policées ont traité d’abruti durant des mois !

Francis Arzalier, ANC
07/02/2020


[1La démagogie (du grec ancien demos, « le peuple », et ago « conduire ») est une notion politique et rhétorique désignant une autorité morale exercée par une ou plusieurs personnes sur les détenteurs réels ou supposés du pouvoir, le plus souvent en utilisant un discours flatteur à même d’attiser les passions.

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?