Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Société, Culture, Environnement > Alain Chancogne : il y-à 60 ans...souvenir d’Algérie

Alain Chancogne : il y-à 60 ans...souvenir d’Algérie

samedi 3 avril 2021 par Alain Chancogne (ANC)

60 ans aujourd’hui, 3 mars 1961...
Et l’acier fut trempé !

Sous-off depuis quelques mois, à 5h du matin je fais partie d’un petit groupe héliporté transporté dans les gorges de kherrata (constantinois) en protection de légionnaires en train de ratisser la région.

Au centre de deux ou trois petites fermes (mechtas) j’aperçois, suffoqué, un gamin de 10 à 12 ans pendu par les pieds à la branche d’un arbre, entouré de bérets verts et de leur chiens.
Les gifles alternent avec les coups de rangers dans le visage.
J’ordonne à ma petite équipe hésitante... de braquer les tortionnaires auxquels "gentiment" j’intime l’ordre de détacher immédiatement le gamin.

Ils obéissent

Je vois surgir un capitaine de la légion abasourdi auquel j’explique : "Conformément à la directive adresser par le commandement militaire de la région de Constantine, le général Gouraud, il est rappelé que tout sévice sur des suspects est strictement interdit et sera puni et cetera etc..."

Pas besoin que j’insiste pour dire comment cette directive est appliqué dans une région passée au napalm et qui aura connu plusieurs dizaines d’Oradour !
Je demande donc au capitaine son matricule et comme le gamin habite Sétif, et qu’il était de passage chez sa grand-mère dans ce bled, j’en prends livraison pour le remettre aux "autorités compétentes".

Bien entendu je ramène le gosse chez lui sans le livrer ..

Il aurait sûrement fait connaissance avec la gégène !

En partant je lui laisse mon nom et mon adresse de secteur postal.
3 jours après je recevrai une lettre m’invitant à Sétif à passer le dimanche dans la famille du gosse.
Je comprendrais très vite que sa sœur est une militante active du FLN.

Nous garderons longtemps des contacts des plus cordiaux.
Pour la petite histoire, je fis un compte rendu par la voie hiérarchique pour narrer l’épisode du gamin torturé.
Convoqué par le Commandant P.M de notre groupe héliporté GH2, je compris que mon rapport finirai à la poubelle.
Et qu’en plus j’avais intérêt à faire gaffe à mes miches😀

19 jours après... le 22 avril 1961, à l’annonce du putsch des généraux factieux, mon fameux commandant se retrouvait aux arrêts et nous prenions le contrôle de la base héliportée, grâce au courage et à l’intelligence de 5 à 6 militants de la jeunesse communiste et de deux extraordinaires camarades séminaristes !
Pour ma part tout en faisant parti bien sûr de ce petit groupe, je n’étais à l’époque encarté nulle part.
On dira que sous mon béret bleu il y avait quand même du rouge dans les neurones !


C’était la minute souvenirs souvenirs 😁😁
Dédié à tous ceux de ma génération.
Et notre jeunesse à laquelle on voudrait faire croire qu’au Mali en 2021 ne se poursuit pas une aventure néo coloniale.
Au nom du profit capitaliste !
Plus un soldat français en Afrique !!
A.C

   

Messages

  • 1. Alain Chancogne : il y-à 60 ans...souvenir d’Algérie
    4 avril, 12:49 - par RICHARD PALAO


    Merci ALAIN , pour ton témoignage qui prouve que tous les appelés n étaient pas des racistes qui voulaient casser du bougnoul et heureusement que ceux qui avec une conscience de classe naturelle ont eu le courage de s opposer aux militaires factieux ...
    Pour ma part âgé de 14 ans a l époque je me suis rendu avec mon père , mon oncle et des centaines de militants de la CGT et du PCF sur les pistes de l aérodrome militaire d ORlEANS - BRICY ou l on a aligné des bus , des tracteurs et des obstacles de toutes sortes pour empêcher les avions des putschistes d atterrir à une centaine de Kms du pouvoir a PARIS qu’ ils comptaient renverser pour installer une dictature ...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?