Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > Billets d’humeur > Pourquoi laisser rouvrir le Puy du Fou et maintenir fermé le TNP (...)

Pourquoi laisser rouvrir le Puy du Fou et maintenir fermé le TNP ?

dimanche 24 mai 2020 par Canaille le Rouge

Des sources monarcho-pétainistes des balises idéologiques macroniennes !
Ce n’est pas uniquement un choix de copinage encore que cela n’en soit pas absent mais bien la continuité d’un cheminement d’une offensive idéologique. Un choix qui affiche une traçabilité passant par l’exigence du MEDEF de rayer le CNR des mémoires en passant par l’ode à la terre très pétainiste, la réhabilitation de Maurras théoricien de l’antisémitisme en France, le refus de montrer qui était effectivement Daudet (Alphonse, celui des lettres de mon Moulin qui mis toute sa fortune au service de l’antisémitisme et Drumond), la valorisation du Versailles assassins de Thiers Mac Mahon.

Il s’agit d’un combat farouche des idées nées en 1789, le parti pris de la réaction vendéenne puis thermidorienne, cela va jusqu’à puiser dans les thèses de Bonaparte futur N-III sur le paupérisme quand Thoutenmacronaparte gloses sur les bas salaires des personnels des hôpitaux.

Il y a une continuité qui se retrouve avec les patronymes à charnière particulés dans les rouages de l’état, de l’armée et à la tête du capital en France. Une série totalement disproportionnée au regard à leur présence démographique dans le pays marquant l’empreinte de caste et de classe de la Sévignée-Chantilly-Versailles connection face au peuples des fêtes populaires des festivals.

15 aout contre 14 juillet.

Une continuité patronymique qui montre le liens entre les racines aristocratiques, les places occupés et les affichages politiques.

L’article de Slate.fr ci après révèle la méthode qui traduit l’idéologie organisant le sanctuaire de la réaction bénéficiaire de l’aide publique :

Aujourd’hui, le Puy du Fou est bien plus qu’un parc de loisirs : c’est une organisation efficace, dotée d’une stratégie de développement complexe. En 2015, le parc a lancé la « Puy du Fou Académie », aujourd’hui composée d’une école primaire et d’un collège hors contrat, non mixte à partir du collège, recourant à l’uniforme et à la levée de drapeau.

De son côté, l’« Académie Junior » forme plusieurs centaines de jeunes, dont les parents sont membres de l’Association Puy du Fou, aux arts et techniques du spectacle. Cette dernière entretient par ailleurs des liens de longue date avec l’Institut catholique de Vendée (ICES), reconnu par l’Église catholique, dont Philippe de Villiers a été la « cheville ouvrière ».

Alors que la culture dans notre pays est étranglée que toute la construction de sa diffusion républicaine est mise sous tutelle et encagée administrativement, le COVID19 permettant un tour d’écrou supplémentaire voilà la réalité des choix et aides apportées par le pouvoir.

C’est à l’aune de cet éclairage alors que théâtres, cinémas, concert publics restent interdits qu’il faut aussi mesurer la raison la réouverture des lieux de cultes, les églises remerciées et encouragées ainsi pour le rôle d’intégration idéologique alors que tous le système culturel et d’éducation populaire républicain est cadenassée par les intendants et fermiers généraux de la macronie.

le lien ci dessous permet de mettre en lumière bien des aspects de cette opération demandant éclairage. Tous ces faits mettent en lumière cette orgie copulatoire entre Charette De Villiers Le Pen et Jeanne d’arc sanctifié par le pouvoir et son garagiste de la rue de Valois ainsi que de nombreux autres de la galaxie Fachos-réac et qui trouve avec et dans la macronies une écoute voire une attentions concrète des plus affirmée.

Minute de pub :

Pour celles et ceux des Canaillophiles que l’histoire mobilise, signalons une page facebook qui doit leur rester à portée d’écran. Pascal Bavencove anime avec Pierre Outerick un mur culturel intitulé " Histoire Populaire Mémoire Sociale de plus son interactivité pousse à l’échange et au débat, Canaille le Rouge pense qu’avec les sites des IHS de la CGT dont celui de l’IHS national IHS CGT, sources impressionnantes de repères et arguments, il y a la de quoi donner aux militants de la connaissance historique dans un esprit progressiste et républicain des faits arguments incontestables.

A noter sur le site de l’IHS CGT un dossier sur le CNR qui dans le moment est un gisement d’informations et d’arguments. A trois jours de la Journée nationale de la Résistance, un espace incontournable pour mesurer à l’aune de l’offensive réactionnaire contre la mémoire pourquoi mener vigoureusement ce combat.

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?