Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Films |  Adhésion

Accueil > Repères et Analyses > Alexandre Douguine , idéologue proche de Poutine, livre les véritables (...)

Alexandre Douguine , idéologue proche de Poutine, livre les véritables raisons de l’invasion de l’ Ukraine.

jeudi 28 avril 2022 par Richard Palao/Bruno Drweski (ANC)

Nous vous soumettons cet article proposé par le camarade R.Palao. Alexandre Douguine est un personnage sulfureux, très proche de l’extrême droite, mais très intelligent et capable d’influence en Russie. Quant à « Causeur" c’est Elisabeth Levy qui n’est pas non plus comme on dit une camarade, trop sioniste, trop quasi zemmourienne bien qu’elle le fasse au nom de la « république laïque ». À suivre, une appréciation de notre camarade B.Drweski. Bien entendu, ce sont des avis personnels qui n’engagent nullement l’ANC. Vous pouvez réagir soit dans les commentaires à la suite de l’article, soit en nous faisant parvenir votre proposition de texte. (JP-ANC)

Le 29 mars 2022, Alexandre Douguine, l’un des idéologues les plus proches de Poutine a accordé une interview au journal d’extrême droite français Causeur dans laquelle il dévoile sans langue de bois les véritables raisons de l’invasion de l’Ukraine.

« ...les mass médias occidentaux font évidemment bien plus de bruit que la presse assez limitée de la Russie ; face à cette guerre menée par les occidentaux, il faut mener la véritable guerre. C’est en quelque sorte une guerre contre l’Occident. Non pas contre l’Ukraine mais contre l’hégémonie libérale mondialiste …
Je crois que pour l’instant l’objectif c’est l’Ukraine ; Zbigniew Brzezinski a dit dans le grand échiquier « que sans l’Ukraine, jamais la Russie ne pourra redevenir un empire. Avec l’Ukraine, la Russie redeviendrait automatiquement un empire parmi les autres, ou plutôt un pôle indépendant du monde multipolaire. »

Il n’est pas du tout question d’attaquer des pays membres de l’OTAN en Europe parce qu’avec l’établissement de l’indépendance de la Russie dans un grand espace eurasiatique, le monde multipolaire sera pleinement établi.

Selon moi les conséquences directes de cette révolution géopolitique seront réjouissantes, parce qu’avec ce bloc qui comprendrait la Russie avec l’Ukraine, et la Chine et j’espère Taiwan, l’hégémonie occidentale sera détruite, ça sera la fin de la fin de l’histoire ; c’est une guerre contre Fukuyama et non contre l’Europe. Dans cette multipolarité assurée, l’Europe pourra choisir son camp : ou elle continue d’être le prolongement de l’atlantisme et du monde anglo-saxon, ou l’Europe redevient un pôle indépendant et souverain ... »

Cette interview me semble édifiante et me porte à faire les commentaires suivants :

A aucun moment, Douguine ne met en avant les motifs invoqués par Poutine pour justifier sa décision d’envahir l’Ukraine : dénazifier et démilitariser l’Ukraine et sauver les pro-russes du Donbass d’un génocide.

Le véritable motif de l’invasion selon Douguine est de reconquérir des territoires sur les ex-Républiques socialistes et en premier l’Ukraine afin de faire de la RUSSIE un empire capable de disputer le leadership mondial aux USA.

Cette ambition est inspirée de la théorie de l’Eurasisme chère à Douguine qui a la faveur de la majorité des russes (80% selon les sondages) et de la haute hiérarchie militaire. Cette doctrine a pour objectif de faire de la Russie et des ex-Républiques Soviétiques, un bloc continental intermédiaire entre l’Europe et l’Asie.

On mesure tout de suite le danger de la mise en œuvre de cette doctrine : il est probable que la majorité des ex-Républiques socialistes refusent d’être annexées à cette grande Russie et que la tentation sera grande pour la Russie d’utiliser la force pour les y contraindre avec les risques de conflit mondial que cela induira …

On peut également noter que si la Russie de Poutine entend mettre fin à l’hégémonie américaine, elle n’entend pas sinon elle l’exprimerait, mettre fin à l’hégémonie du Capitalisme, le nouvel ordre mondial qu’elle souhaite, se constituera donc à l’intérieur du système capitaliste mondialisé et se réduira à un nouveau rapport de force qui permettra à la Russie d ’avoir une part plus conséquente du gâteau confectionné sur le dos des autres peuples.

Cette nouvelle donne ne sera donc en rien bénéfique aux pays pauvres et émergents et pour ces derniers, le seul changement sera qu’ils subiront l’exploitation de deux empires pour le prix d’un.

On comprend donc l’acharnement des USA à ne pas céder un pouce de terrain, notamment en armant les ukrainiens qui sont donc les victimes par procuration d’une guerre entre deux empires capitalistes concurrents.

De quoi Alexandre Douguine est-il le nom ? :

Alexandre Douguine est le prototype des individus qui murmurent aux oreilles de Poutine et de ses généraux, parmi ces bien vus en cour, on trouve des ultras conservateurs orthodoxes, des adversaires de toute modernité qui au nom de la morale et des traditions s’opposent à toutes évolutions de la société, des adversaires déclarés de la presse libre, des LGBT, des anciens du KGB, mais parmi les soutiens de Poutine on trouve également le parti communiste de la fédération de Russie qui voit dans les visées expansionnistes de ce dernier un espoir de reconstruire l’URSS .

Douguine est âgé de 60 ans, après avoir effectué de études de philosophie il a versé dans le mysticisme et l’ésotérisme puis a été quelque temps adhérent du PCUS ; il a ensuite voyagé en Europe ou il a lié des relations avec des théoriciens de l’extrême droite dont les français De Benoist et Soral. Il est l’un des fondateurs du parti néo-nazi Le Parti National Bolchevique Russe et devient son idéologue, son but est de créer une alliance rouge-brune avec les communistes.
Cette tentative ayant échouée, il quitte le PNB et se rapproche des cercles du pouvoir par l’intermédiaire de hauts gradés de l’armée qui apprécient ses discours et écrits nationalistes et sa théorie de l’Eurasisme.

En 1998 il occupe le poste important de conseiller de la présidence de la Douma, le parlement Russe, pour les questions stratégiques et géopolitiques. Il milite pour l’annexion de la Crimée et prend contact avec les séparatistes du Donbass auxquels il conseille d’expulser de gré ou de force les ukrainiens.

Juste après l’entrée des troupes russes en Ukraine, il lance un appel sur la chaîne de TV d’état, donc avec l’accord de Poutine, pour placer l’intégralité de l’Ukraine sous le contrôle de la Russie.

L’influence de Douguine sur Poutine est reconnue dans toute la Russie, ce qui lui vaut d’être surnommé Raspoutine …

Les véritables raisons de l’origine de la guerre en UKRAINE ne remontent donc pas à la contre révolution de Maiden, pour trouver leurs sources, il faut revenir à la chute de l’URSS car c’est à cette époque que le pragmatique Poutine a cru qu’en faisant entrer la Russie dans le monde capitaliste et en demandant son adhésion à l’OTAN, il aurait les mains libres pour s’assurer le contrôle des ex-Républiques socialistes . Cet espoir a été ruiné par le refus de Bush et ses successeurs qui ne voulaient pas faire entrer le loup dans la bergerie et voir une autre grande puissance capitaliste leur disputer leur domination sur « le monde libre ».

Pour satisfaire son ambition de grande Russie, Poutine s’est alors converti à la théorie de l’ Eurasisme avec comme obsession l’ agrandissement des territoires pro-russe pour contrer l’ hégémonie des occidentaux et mettre fin à l’encerclement militaire continuel de l’ OTAN.
Cette stratégie a permis à Poutine de trouver un allié de taille avec la Chine qui a vite compris que pour réaliser à moindre coût son grand projet de nouvelle route de la soie il lui était indispensable d’avoir comme allié une grande Russie hostile à l’adversaire américain qui lui permettrait d’emprunter ses nouveaux territoires en échange d’un soutien politique, économique et si nécessaire militaire.

En raison de ces enjeux géostratégiques et économiques, la guerre avec son cortège de destructions et de morts risque donc de s’éterniser, notre solidarité doit donc aller vers le peuple Ukrainien, nous devons également tout faire pour arrêter cette guerre en nous opposant à l’ envoi de nouvelles armes qui ne peuvent que la prolonger en on nous unissant avec toutes les forces disponibles, politiques, syndicales, associatives, pour exiger la sortie de la France de l’OTAN et dans l’ attente qu’elle exerce une stricte neutralité dans ce conflit et qu’elle agisse dans les instances internationales pour lui trouver une issue diplomatique .

Richard Palao (ANC)


L’interprétation de Bruno Drweski

J’ai lu. Causeur rajoute tellement sa sauce que ca devient indigeste.

D’abord Douguine n’est pas un « conseiller de Poutine », même s’il arrive que Poutine pique des idées chez Douguine comme il en pique à beaucoup d’autres. Ensuite Douguine appartient à l’Eglise des vieux croyants qui est en opposition avec l’Eglise orthodoxe officielle qui a les faveurs du pouvoir. Ensuite le Parti communiste appartient à l’opposition, et même l’opposition résolue sur les questions sociales.

Douguine n’a rien à voir avec le parti national-bolchevik, il est opposé au bolchevisme et le parti national-bolchevisme est allié à Navalny et à l’opposition pro-occidentale.

De Benoist n’a rien à voir avec Soral pour des raisons fondamentales.

la TV d’Etat russe n’est pas aussi monolithique que causeur le dit car elle laisse une large place aux diversités d’opinion, il lui arrive même de faire venir des nationalistes ukrainiens. La politique médiatique russe est d’organiser des débats, même très durs et violents avec des partisans de thèses très opposées pour mieux faire resortir le caractère posé et responsable du camp du pouvoir. Donc si on met Douguine on mettra des ultra-nationalistes ukrainiens russophones pour qu’au milieu le partisan de Poutine apparaisse le plus sensé. C’est ça la méthode de propagande poutinienne, rien à voir avec le monolithisme occidental actuel ou soviétique antérieur.

Poutine ne s’est pas encore totalement converti à l’idée d’eurasisme puisqu’il n’a toujours pas licencié les partisans de l’occident dont la présidente de la Banque nationale ,un partisane acharnée du consensus de Washington.

l’idée que la guerre en ukraine doit s’éterniser c’est le wishfull thinking américain, ce n’est pour le moment donc qu’une hypothèse.

Après lecture, je pense que cet article n’est pas bon, il faudrait décortiquer chacune de ses phrases, mais à quoi bon ?

les véritables raisons de l’attaque de l’Ukraine, pour la fraction eurasienne économiste (rien à voir avec le plus fumeux Douguine) sont un réaménagement des paradigmes internationaux et économiques mondiaux, en particulier la fin du dollar et la multipolarité. Cela a été dit par le ministre Glaziev en charge de l’intégration Russie-Asie, il n’y a donc rien de caché, c’est officiel, et donc bien au-dessus de douguine qui n’a pas de poste officiel. Et cela complète le discours de Poutine qui lui veut se tenir à équidistance entre les communistes, les libéraux, les eurasistes, la logique de guerre suivant les menaces de l’OTAN poussant évidemment en direction de l’eurasisme.

S’il y a un texte à mettre, c’est l’interview de Glaziev pour the Cradle qui a été traduit en français je pense dans le Grand soir ou dans investig’action, je ne me rappelle plus bien.

   

Messages

  • 1. Alexandre Douguine , idéologue proche de Poutine, livre les véritables raisons de l’invasion de l’ Ukraine.
    28 avril, 14:27 - par RICHARD PALAO


    Merci pour tes commentaires Bruno, je ne répondrais que sur quelques points laissant à d autres cette possibilité

    J invite les lecteurs à consulter internet et tous les sites et revues de l extrême droite à l extrême gauche, tous affirment que Douguine est un proche de Poutine et que Douguine est un des fondateurs du Parti National Bolchevique Russe.
    Je dis que Douguine est orthodoxe conservateur tu me contredis en disant qu il appartient à l église des vieux croyants.. On me pardonnera cette approximation...
    J écris que Douguine a établi des liens avec des théoriciens de l extrême droite français De Benoît et Soral tu me conteste en disant que De Benoît et Soral sont différents.. ai je dis le contraire ?
    Tu me permettras de ne pas partager tes éloges du pluralisme des infos en Russie,et si Douguine a dit sur la télé d état que la Russie devait occuper l intégralité de l Ukraine, qui peut croire que ce n est pas avec l autorisation de Poutine.?
    Je pense que Poutine c est converti à l eurasisme et que Douguine y est pour quelque chose, tu concédes que Poutine n est pas encore totalement converti à l eurasisme.. Tu m excuseras de ne pas avoir précisé le degré de sa convertion...
    Quand aux véritables raisons de l intervention de l Ukraine je ne vois pas un abîme entre tes analyses et les miennes nous sommes même je crois être d accord sur ce qui me semble être l essentiel : Poutine veut mettre fin à l hégémonie des Usa et de la multipolarite.
    Je ne connais pas la position de GLAZIEV pourquoi ne la fais tu pas paraître sur notre site afin que chacun puisse vérifier si il y a des différences sur l eurasisme avec ce que dit Douguine ?
    Personne sur ce site ne peut penser que je suis un admirateur de Douguine sauf à me faire un procès d intention, si j ai publié cet interview c est parce qu il me semblait important de connaître par l intermédiaire de l un de ses proches qu elles étaient les véritables raisons qui avaient pousser Poutine à envahir l Ukraine en allant plus loin que les faux nez de la denazification de la demilitarisation et du sauvetage du Donbass.
    Fraternellement et à bientôt pour d autre débat.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?